Projet de fenêtres combustibles

1 décembre,  2015

Projet de fenêtres combustibles et potentiel changement au Code national du bâtiment

Nous tenons à informer nos membres qu’un projet de recherche impliquant des membres de l’industrie s’enclenche actuellement et conduira à un changement potentiel au Code national du bâtiment. Ceci est une opportunité pour les membres de participer activement au processus de changement du Code canadien en se joignant à cette initiative. Fenestration Canada recommande fortement à ses membres qui fournissent ou pourraient fournir des produits à ce segment de l’industrie de la construction, à savoir les bâtiments de la partie 3 du code, à participer à ce projet.

Contexte

Ce projet a vu le jour lors d’une rencontre publique tenue durant l’exposition Windoor de Fenestration Canada du 19 novembre 2014 à Toronto.  A cette occasion,  Philip Rizcallah, Directeur de la règlementation du bâtiment au Centre du code canadien a parlé du besoin de revoir les exigences du code qui imposent des restrictions sur la taille et l’espacement des fenêtres fabriquées avec des cadres combustibles.  Bien que le code n’impose pas de telles restrictions sur les fenêtres fabriquées avec des cadres non combustibles, le Centre de code est conscient qu’aucune composante extérieure de cadre de fenêtre, incluant l’aluminium à rupture thermique, ne rencontre les essais que le code utilise afin de déterminer la non-combustibilité.

Le Conseil  national de recherches Canada (CNRC) est d’avis que les exigences du code concernant les fenêtres combustibles pourraient être revues, toutefois:

  • Afin de moderniser le code, une recherche spécifique est requise afin d’identifier les dangers potentiels inhérents à la fenestration combustible et fournir un encadrement technique favorisant la gestion des risques.  CNRC a défini des objectifs spécifiques au programme de recherche, qui aborderait toutes les questions pertinentes à un changement au niveau du code.
  • Le CNRC n’initiera pas le processus de changement au code. Une proposition de changement au code basée sur la recherche devra provenir de l’industrie.
  • Au cours de la dernière année le CNRC, de concert avec les représentants de l’industrie de la fenestration nommés ci-dessous, et assistés par le comité technique de projets, ont développé un programme d’essai ayant pour but d’accumuler les données nécessaires pour supporter un tel changement au code, et invite dès maintenant les fabricants et les fournisseurs intéressés à y participer.

Chronologie

Le CNRC invite les participants intéressés à se joindre à l’initiative avant le 20 décembre afin que le tout soit complété à temps pour une demande de changement de code à l’automne 2016 et un changement possible au code au printemps 2017.

Ce projet peut être éligible aux fonds du PARI pour les participants lorsque les compagnies répondent aux critères du PARI. Le CNRC facilitera le processus pour les participants. Les frais encourus pour les compagnies individuelles afin de participer à ce projet seront en proportion directe avec le nombre de participants.  Plus il y aura de participants, moins les coûts seront élevés.

Seuls les participants actifs (financièrement) prendront part au processus et pourrons contribuer au niveau de la demande de changement au code.

Pour plus d’information

Pour participer au projet de recherche, bien vouloir communiquer avec Chris Pezoulas par courriel  Christopher.Pezoulas@nrc-cnrc.gc.ca

Ou par téléphone:
Chris Pezoulas
Chef, Relations avec les clients, Soutien à la gestion des affaires
Portefeuille de construction | Conseil national de recherches Canada
Tél: (613) 993-9502 | Mobile: (613) 697-3979 | Fax: (613) 941-0822
Tags: